Diamondfacts.org

 

 

 

Selon les termes du Processus de Kimberley, les diamants bruts ne peuvent être exportés et importés que s’ils sont accompagnés d’un certificat émis par le pays exportateur.


D’après la loi, aucun diamant brut n’est autorisé à pénétrer sans certificat sur le territoire d’un pays participant au Processus de Kimberley.

Le Processus de Kimberley stipule que tous les diamants bruts doivent être scellés dans des conteneurs inviolables et accompagnés de certificats infalsifiables avec numéros de série uniques chaque fois qu’ils traversent une frontière internationale. Tout individu important ou exportant des diamants bruts sans certificat entre pays signataires du Processus de Kimberley viole la loi et sera poursuivi en justice par le gouvernement concerné.

La proportion de diamants de la guerre est passée d’environ 4 % à nettement moins de 1 % de la production mondiale. Cependant, l’industrie du diamant ne relâchera pas ses efforts tant qu’il y aura encore ne serait-ce qu’un seul diamant de la guerre en circulation.

 

 

Sources

 

[click here] to watch the video

[click here] to visit the World Diamond Council website


[click here] to visit the Kimberley Process website

Benefits to Botswana of cutting and polishing

[Click here]
to see how local Botswana residents are learning a new trade.

Vidéo faire la différence

Vidéo Faire la différence:

voyez l’impact positif qu’ont les diamants dans de nombreux pays africains.

Les Diamants de la guerre et le processus de Kimberley

Pour en savoir plus, cliquez ici >